L'argile - Un cadeau de de la Nature !

31/08/2020

L'argile est un cadeau de la nature qui apporte des solutions simples à de nombreux maux tout en étant disponible en abondance sur terre et très bon marché. Son usage connu remonte à l'Antiquité, mais elle semble être utilisée dès le paléolithique. Les égyptiens l'employaient lors de la momification et pour soigner les blessures. On retrouve aussi des traces de son usage thérapeutique chez les grecs, les romains, les indiens (Inde) et les chinois. Hippocrate, le père de la médecine, vantait les vertus de l'argile. Son usage jusqu'au Moyen Âge et même après était donc courant. De nombreux peuples l'utilisaient pour ses vertus et c'est toujours le cas, notamment en Afrique. 



Les monarques ingéraient de l'argile quotidiennement, pour se prémunir contre d'éventuelles tentatives d'empoisonnement (1g d'argile est capable de piéger un peu moins d'un demi gramme de strychnine qui est le composé de la mort aux rats).  L'argile aura permis de lutter contre l'épidémie de choléra asiatique ou encore de dysenterie. Mais l'argile et ses propriétés ont fini par être oubliées au fil du temps, avec la révolution industrielle et l'arrivée de médicaments chimiques. Depuis le début des années 1930, les argiles sont sélectionnées et testées pour la fabrication de spécialités pharmaceutiques destinées principalement à la sphère disgestive, tout le monde connait le Smecta!


Certains animaux, par instinct, pratiquent le rituel du bain de boue. Cela leur apporte une protection contre le soleil et leur permet de guérir leurs plaies. Les primates, par exemple, pratiquent la géophagie (ingestion de terre et majoritairement de l'argile). Cela leur permet d'avoir un apport en minéraux, de se débarrasser des parasites, de soulager des problèmes digestifs ou encore, d'éliminer des toxiques présents dans leur alimentation. Les éléphants indiens pansent plusieurs fois par jour leurs plaies avec la boue des fleuves, les cerfs de Bulgarie gainent de glaise leurs membres endoloris.

Dans certains pays, les hommes pratiquent également la géophagie pour palier à un manque cruel de nourriture et s'assurer ainsi un apport en minéraux (famine, sécheresse...). 


Je vous invite à lire les travaux de Jade Allègre, médecin, naturopathe et anthropologue médicale, sur le sujet. Voici un lien vers sa thèse de médecine sur le sujet de l'utilisation de l'argile à boire. Et bien entendu le livre de référence en la matière "L'argile qui guérit" de Raymond Dextreit disponible ici en pdf.


Qu'est ce que l'argile ?

L'argile est la peau de la terre. L'argile est une roche sédimentaire meuble, provenant de la décomposition d'espèces minérales appelée « feldspaths » composés principalement de silicate d'alumine; elle est imperméable, grasse au toucher et elle peut-être facilement façonnée lorsqu'elle est imbibée d'eau. On la retrouve généralement dans le sous-sol à un mètre de profondeur. 

L'efficacité thérapeutique de l'argile sera d'autant plus importante que celle-ci aura été exposée au soleil, à l'air et à l'eau des intempéries.

L'argile est constituée principalement de silice (50%) et d'alumine avec une multitude de sels minéraux et d'oligoéléments. Pour information, voilà ce que l'on trouve dans l'argile : Silice, aluminium, calcium, fer, potassium, magnésium, sodium, manganèse, phosphore, titane avec également des traces de cuivre, cobalt, lithium, molybdène, sélénium, zinc... 

L'argile est une substance vivante, omniprésente dans toutes les civilisations. Elle est pourvue de l'intelligence de la nature

  • Elle agit avec discernement, car entrave la prolifération des microbes ou bactéries pathogènes c'est-à-dire tous corps parasitaires tout en favorisant la reconstitution cellulaire saine.
  • Elle est une force intelligente, bienfaisante. L'argile va là où est le mal. Utilisée en usage externe et interne aussi bien par voie buccale, anale ou vaginale. L'argile se dirige vers le foyer morbide et s'y fixe parfois pendant plusieurs jours, pour finalement entrainer pus, sang corrompu... dans son évacuation. 

En effet, sans eau nous ne sommes point et sans argile sur notre terre nous n'existerions probablement pas, de même pour les animaux et les plantes ! Il y a déjà quelques décennies que la NASA a montré que notre ADN terrestre s'était formé entre des couches d'argile. 


Quelles sont les capacités générales de l'argile et ses vertus ?

Les expérimentations modernes ont confirmé certaines de leurs qualités : 

  • activité anti-hémorragique par activation de la coagulation,
  • activité anti-ulcéreuse par équilibration du pH et augmentation de la qualité et de l'épaisseur du mucus protecteur,
  • activité anti-microbienne par capture et adsorption des bactéries toxines et virus,
  • activité cicatrisante grâce au pouvoir couvrant et à l'efficacité de l'alumine, etc...

Les vertus de l'argile verte :

L'argile et plus particulièrement l'argile verte (la plus utilisée) est reminéralisante, purifiante, régénérante, antiseptique (les agents pathogènes sont évacués ou détruits), détoxifiante, cicatrisante (elle favorise la guérison des plaies par activation de la coagulation et la régénération des tissus), antalgique, anti-congestive, anti-inflammatoire, adoucissante, elle neutralise de nombreux microbes (bactéries, virus...), toxines... entravant la prolifération des agents pathogènes tout en épargnant les éléments reconstructifs. Voyons tout cela en détail :

Absorption : Une des propriétés recherchées en thérapeutique est la capacité d'absorption. Absorption d'odeurs, de molécules, etc. L'absorption est liée à la structure cristalline des argiles et variable selon leur type. Les argiles sont capables d'adsorber des agents pathogènes (bactéries, virus), des gaz, des toxines. C'est une sorte de piégeage qui permet d'éliminer plus facilement ces indésirables dans les fèces. Ce pouvoir adsorbant est aussi utilisé dans des produits de nettoyage (terre de Sommières).

Dépuration : Cette action de l'argile s'exerce à plusieurs niveaux et découle directement de ses deux propriétés principales, l'absorption et l'adsorption. Ces propriétés permettent le drainage des plaies, des suppurations, la résolution des œdèmes, un effet anti-inflammatoire, une adsorption des bactéries, virus et toxines qui les produisent.

Antisepsie : Les agents pathogènes sont détruits, ou du moins évacués, sans qu'aucun effet secondaire ne soit observé. On emploie l'argile en voie externe locale et en voie interne générale dans toutes les affections bactériennes ou virales (infections intestinales, plaies suppurantes, abcès, brûlures...)

Pouvoir hémostatique : certaines argiles ont la capacité de stimuler les facteurs de la coagulation sanguine. Il s'agit essentiellement de la kaolinite, de la bentonite (de la famille des smectites) et de l'attapulgite. On peut donc espérer en les appliquant diminuer les temps de coagulation. D'où des indications intéressantes en pathologie digestive (ulcères qui saignent, rectocolites hémorragiques, etc).

Cicatrisation : Deux actions sont constatées à ce niveau : un effet hémostatique par activation de certains facteurs de coagulation et une régénération tissulaire spectaculaire qui réduit les cicatrices et, très souvent les efface complètement.

Sédation : Dans les cas d'inflammation, d'œdème, de traumatisme, d'ulcération, de mal aux dents ou aux gencives... les applications d'argile, par l'intérieur et par l'extérieur permettent la diminution notable de l'inflammation et de la douleur.

Reminéralisation : Les minéraux présents dans l'argile peuvent agir en cas de déminéralisation. Les retards de croissance, le rachitisme, les difficultés ligamentaires, les suites de fracture, d'entorse, bénéficient très largement de ses bienfaits en voie interne générale et en voie externe locale.

Radioactivité : Après expérimentation, il semblerait que l'argile ait le « don » de stimuler la radioactivité des corps sur lesquels elle est appliquée si celle-ci est déficitaire, OU ABSORBER CELLE EN EXCÈS sur un organisme ayant subi des radiations du radium ou autre source intensément radioactive, la radioactivité dont il est encore imprégné est exaltée, puis absorbée. L'argile pourrait ainsi assurer une certaine protection de l'organisme atteint par des radiations ionisantes. Aussi dans le cas d'un traitement par rayons (anticancéreux), l'application d'argile, entre deux séances permet de mieux les supporter et de restaurer au plus vite les chairs brûlées.


Comment utiliser l'argile? 

L'usage interne de l'argile :

Quand prendre de l'argile par voie orale :

  • difficultés digestives, brûlures d'estomac, diarrhée, inflammations du tube digestif
  • infections gastro-intestinales, ballonnements, maux de ventre
  • problèmes chroniques du colon
  • carences en minéraux, fatigue, système immunitaire déficient
  • lutte contre les vers et parasites intestinaux

Diluez une cuillère à café d'argile « surfine » ou « ultra ventilée » dans un demi-verre d'eau et laissez reposer une demi-journée.  Ces cuillères ne devront jamais être métalliques, car l'argile perd beaucoup de ses vertus au contact du métal. Terre, verre ou bois seront donc les seules matières dont on se servira pour contenir ou manipuler la préparation argileuse. Au début, si c'est la première cure, il est conseillé de ne boire que l'eau trouble sans l'argile au fond du verre et cela pendant 10 jours. Par la suite, vous pourrez remuer le mélange et boire progressivement l'argile au fond. Buvez votre verre à jeun le matin ou le soir au coucher. Pour terminer, évitez de jeter le fond du verre avec l'argile dans votre évier car vous risqueriez de boucher votre conduite à la longue (terre glaise).

La cure d'argile (interne) est recommandée 3-4 fois par an, aux changements de saisons et particulièrement au printemps pour nettoyer et renforcer l'organisme.  Pour un adulte, versez une cuillère à café. Pour un enfant (<10ans), versez une demi-cuillère.

Une cure d'argile peut durer jusqu'à 3 semaines (1 verre par jour). Il est possible de prolonger la cure et ses bienfaits jusqu'à 3 mois en faisant une pause de 1 semaine toutes les 3 semaines. Après 3 mois, alternez 1 semaine de cure et 1 semaine de pause. En cas de maladie ou de diarrhée, vous pouvez aller jusqu'à 2-3 prises par jour sur une courte période. Dans tous les cas, l'argile ne doit pas être ingérée (voie interne) de manière quotidienne, chronique ou continue sans accord médical.

La cure d'argile peut entrainer un processus d'élimination avec quelques inconforts ou réactions qui vont avec. Cela est normal et n'est que la manifestation et révélation d'un problème latent. La prise d'argile peut, par exemple, entrainer un phénomène de constipation. L'argile aurait alors tendance à évacuer les déchets de l'intestin un peu trop vite et cela bouchonne. Si c'est le cas, buvez votre eau d'argile de préférence le soir au coucher. Si cela persiste, buvez plus d'eau ou buvez l'eau trouble sans l'argile au fond ou prenez une tisane laxative. Dans tous les cas, ne laissez pas perdurer la constipation. Surtout ne faites pas usage d'huile de paraffine et limitez votre consommation d'huiles alimentaires en général. 

Recommandations

Il faut éviter la prise orale d'argile dans les cas suivants : insuffisance rénale grave, hypertension artérielle, prise de médicaments (atténuation voire annulation de l'efficacité), traitement à l'huile de paraffine, constipation ou occlusion intestinale et pour les femmes enceintes. A noter également, la consommation d'argile associée avec des aliments gras ou de l'huile qui est à éviter.



L'usage externe de l'argile :

Les cataplasmes ne devront être ni trop liquides ni trop secs, et s'étaler sur une épaisseur de 2 cm. On les entourera d'un linge afin de leur conserver le même taux d'humidité, et on les gardera généralement 2 heures.

On peut utiliser des cataplasmes d'argile pour soulager des douleurs musculaires, soigner ou revitaliser par contact certains organes. La puissance d'un cataplasme d'argile est telle qu'il ne faut jamais appliquer de cataplasme sur deux organes importants en même temps, votre organisme risque d'être surmené.

Vous pouvez appliquer des cataplasmes chauds ou froids, selon le mal à traiter. Utilisez de l'argile broyée en morceaux ou en granulés. Mettez votre argile dans un récipient en verre, en bois ou en porcelaine, pas de métal ni de récipient en plastique.

Versez de l'eau de source jusqu'au niveau de l'argile, et laissez reposer, il faut laisser l'argile absorber l'eau. Vous devez obtenir une pâte épaisse qui ne coule pas. Étalez l'argile sur un linge en fibre végétale (lin, coton,...) plus large que la surface à traiter.

Vous pouvez l'appliquer froid pour les endroits fiévreux ou enflammés, il va se réchauffer assez vite selon les cas, il convient alors de le renouveler régulièrement.

Le cataplasme d'argile peut être aussi utilisé tiède, la meilleure solution pour réchauffer l'argile est de l'exposer au soleil. Il ne faut jamais la réchauffer au four micro-ondes ou au contact d'une source de chaleur directe. Si vous ne pouvez pas la réchauffer au soleil, vous pouvez utiliser un bain-marie en évitant de faire cuire ou sécher l'argile, il faut qu'elle soit tiède.

Vous pouvez utiliser le cataplasme d'argile chaud pour la revitalisation d'un organe (foie, rein, ....) ou pour une revitalisation plus générale. Attention si vous êtes plutôt fatigué, faites 1 ou 2 applications par jour. La durée peut être modulable selon les cas, la plupart du temps pour des douleurs musculaires, 30 minutes suffisent pour être apaisé.

Pour des cas d'abcès ou de furoncle il vaut mieux le changer toutes les 15 minutes, pour profiter de l'effet absorbant de l'argile.

Il est toujours nécessaire d'avoir un avis médical!

Vous pouvez aussi garder après y être habitué un cataplasme d'argile toute la nuit. Il faut jeter l'argile après utilisation car elle est chargée en toxines.


Où se procurer l'argile ?

Dans les magasins bio, en pharmacie et parapharmacie ou sur internet.

Vous la trouverez sous diverses présentations : sacs au kg, concassée, granulée ou en poudre ou sous forme de pate prêt à l'emploi : en pot ou en gros ou petit tube qui sont utiles pour dépannage.

Prenez la toujours pure, vérifier toujours la liste des ingrédients, pour l'argile sèche vous ne devez trouver que la mention illite, pour l'argile en pate : illite et eau, rien de plus. Pas de conservateurs ni d'huiles essentielles.



Derniers articles du blog-conseils

Faciles à trouver, un peu moins à cueillir du fait du caractère épineux de l'arbuste, les cynorrhodons, pseudo-fruits ou faux-fruits de l'églantier du genre Rosa canina sont de petites bombes de vitamines. Peu de cadeaux de la nature se révèlent aussi riches de possibilités culinaires et de bienfaits pour la santé...

Le féminin est une polarité en chacun de nous, hommes et femmes confondus, au même titre que la polarité masculine. Aucune hiérarchie n'existe entre ces forces mêlées par l'alchimie intérieure. Simplement, certaines d'entre elles sont affublées de pensées, d'informations non encore digérées, constitutives d'inertie dans la non-intégration des...

Le lieu où l'on vit possède comme nous des fréquences vibratoires, il a donc une action positive, neutre ou négative sur le vivant (plantes, animaux et humains) et sur les objets inertes. Inversement, la fréquence vibratoire rayonnée par l'être humain aura une influence sur le lieu qu'il occupe. Les vibrations que nous émettons ou celles émises par...