Astrologie & Processus d'Individuation

18/05/2021


Carl Gustav Jung (psychiatre suisse) avait une vision globale de l'individu. C'est lui qui a développé et popularisé l'idée d'un principe d'individuation, qui consiste à se caractériser en tant qu'individu émergeant de la masse, non par l'excentricité, mais par l'affirmation de Soi, par la réalisation de sa propre complétude...

"L'individuation est le processus psychologique qui fait d'un être humain un individu, une personnalité unique, indivisible, un homme total" C. G. Jung

Derrière cette définition en apparence simple à comprendre, il y a la réalité du processus à vivre :

  • la phase de survie ou d'adaptation : qui correspond à l'enfance et au début de la vie d'adulte, quand nous tentons d'obtenir la sécurité affective en adoptant le comportement que l'on attend de nous (voir les articles : Les cinq blessures de l'âme et ses médecines vibratoires et L'Ennéagramme pour comprendre sa psyché)
  • la phase de différenciation ou d'affirmation de son identité personnelle : c'est une phase d'autonomie et de prise de pouvoir, pouvant aller jusqu'à la domination de l'autre. Le personnage que nous avons adopté nous étouffe, l'ombre, qui sommeille en nous, remonte à la surface par vagues de nostalgie et de bouffées dépressives.
  • la phase de construction ou de l'intégration au collectif : c'est une phase de doute, de questionnement, car nous réévaluons notre parcours. Nous vivons les limites de notre personnage qui se fissure pour libérer le refoulé. Nos vraies aspirations émergent pouvant être accompagnées en parallèle de colères et de dérapages.
  • la phase de l'harmonie ou de la réconciliation : c'est l'intégration des opposés. Le personnage et le vrai Soi commencent à se parler, les aspirations de l'enfant sont entendues. La quête de reconnaissance cède le pas au désir de ne plus se mentir, ni de se trahir. C'est le moment où nous pouvons choisir de réorganiser nos priorités, de développer nos potentiels.
  • la phase de la transcendance ou de l'individuation : c'est la complétude, nous acceptons nos imperfections, nos désirs contradictoires. Nous accueillons nos émotions et nos ressentis sans les juger. Nous nous intéressons à notre raison d'être, à notre utilité au sein du collectif. La dimension spirituelle est réinvestie, nous nous sentons reliés au vivant et à l'ensemble de l'univers.

Jung mettait en garde et soulignait que personne ne pouvait espérer réussir dans l'intégration de ce processus à moins d'être poussé intérieurement par une véritable « vocation », une nécessité absolue, car sans cet impératif, la personnalité humaine est réfractaire au changement. Une voix intérieure se fait entendre pour nous pousser à élargir notre conscience, à vivre une vie plus pleine. D'un point de vue psychologique, il faut avoir une certaine dose de souffrance interne pour initier le processus d'individuation, et la volonté de modifier notre structure intérieure de manière profonde et pérenne. Il faut se préparer intérieurement et attendre que ce temps soit venu, sans pression, car rien n'est urgent, chacun a son rythme et il n'est jamais trop tard.

Chacun a, théoriquement, la possibilité de répondre consciemment à cet appel intérieur, si il se pose déjà des questions sur le sens de sa vie, mais si ce n'est pas le cas, bien entendu, il ne ressentira pas l'impératif d'y répondre. Or l'accomplissement de la personnalité est le sens de la vie humaine, celui qui ne peut réaliser sa complétude passe à coté de la richesse de son individualité fondamentale et s'enfonce dans le refoulement, la frustration, avec les risques psychosomatiques que cela représente. Il convient de préciser que cet accomplissement est à la fois une bénédiction et une malédiction. C'est le Grand Œuvre alchimique, la personnalité ressortira de la « prima materia » non sans de multiples transformations successives et sans avoir fait face à son Ombre. (voir l'article : Grand œuvre alchimique & Processus d'individuation). Identifier la totalité de ses potentialités latentes et les exprimer en conservant la plus grande liberté d'action possible, n'est pas quelque chose de facile à réaliser, les phases que l'on traverse sont parfois très difficiles à vivre, voire dangereuses. 

D'autant que la société actuelle ne veut pas réellement de personnalité individuée. L'individuation c'est la liberté, l'affirmation de soi, la réflexion, l'introspection, le développement de la force intérieure, donc un plus d'imprévisibilité dans le comportement de l'individu... La société, elle, veut gérer une masse docile, faiblement consciente, faiblement instruite, facilement manipulable, corvéable... Pour y parvenir elle utilise différentes pratiques : maternage, perfusion sociale, financière et psychologique, propagande médiatique massive, subterfuges pour saper la confiance en soi individuelle, pour limiter et orienter l'enseignement public, pour diviser la population en « minorités », etc. Le but étant de créer un individu essentiellement productif, juste capable de s'insérer sur le chemin de « l'ascension sociale » pour devenir un bon consommateur, dépourvu du tout sens spirituel, en prônant la suprématie de l'"avoir" sur l'"être". Elle lutera d'ailleurs contre ceux qui malgré tout suivront un chemin d'individuation, en les marginalisant, par les sanctions sociales, les pressions légales ou fiscales, la censure, etc. et malheureusement ces pressions sociales sont extrêmement efficaces si l'individu n'a pas de bases assez solides, notamment d'indépendance physique et matérielle, peu de gens oseront aller à contre courant. Tout cela conduit bien souvent à une forme de solitude et tout le monde n'est pas prêt à subir cela... Cependant les individus qui bravent tous ces obstacles sont appelés à devenir ce des semences pour l'avenir de l'humanité, chacun a cette possibilité innée de faire ce choix, il relève du libre arbitre, personne ne peut le faire à notre place.

L'individu en exprimant son Soi supérieur, réalise l'unité absolue de toutes choses qui réconcilie les contraires, c'est le Tao, la voie du milieu, l'union des chakras inférieurs avec les chakras supérieurs, en astrologie c'est l'union intérieure des planètes personnelles, des planètes collectives et des planètes transpersonnelles.

Les planètes personnelles (individuelles) sont les planètes rapides à l'intérieur de l'orbite de la Terre qui touchent directement à l'individualité, à la personnalité, à la psychologie... Le Soleil et la Lune parle de « JE », l'ego.

  • Fonction planétaire  du Soleil : centre de vie
  • Fonction planétaire de la Lune : inconscient, réceptivité et vie quotidienne
  • Fonction planétaire de Mercure : intellect et communication
  • Fonction planétaire de Vénus : attraction, valorisation et affectivité
Les planètes sociales ou collectives sont les premières planètes lentes à l'extérieur de l'orbite de la Terre, qui impactent la relation réciproque entre chaque individu et son environnement...

  • Fonction planétaire de Mars : désir et action - Cette planète est en partie aussi personnelle, elle fait le lien entre l'ego dont elle est la partie active et la fonction sociale
  • Fonction planétaire de Jupiter : expansion socioprofessionnelle
  • Fonction planétaire de Saturne : structuration et sagesse

Les planètes transpersonnelles sont les planètes lentes ou lourdes, aux limites du système solaire, qui sont relatives à la transcendance de la personnalité, à l'inconscient collectif, elles vont au delà des besoins primitifs et des considérations de société, du fait de leur extrême lenteur, elles marquent des générations entières. Elles peuvent être autant constructrices que destructrices selon que l'on s'ouvre à ce qu'elles ont à nous offrir ou que l'on se referme sur son ego.

  • Fonction planétaire d'Uranus : révolution et liberté
  • Fonction planétaire de Neptune : universalisation et perception intuitive
  • Fonction planétaire de Pluton : métamorphose permanente

Les planètes en astrologie décrivent d'une certaine manière la complexification de la personnalité à mesure de l'éloignement du Soleil, jusqu'à la transcendance symbolisée par l'infinité de l'univers... Chaque planète représente des attributs qui viennent organiser l'énergie solaire primordiale. Pour bien comprendre le principe d'une planète en Signe, lorsque n'importe quelle planète est par exemple en Lion, l'énergie de la planète vient se « couler » dans le « creuset », le « moule Lion », et prend une part de ses qualités. 

Selon sa fille, Gret Baumann-Jung, Carl Jung s'intéressait aussi à l'astrologie et l'utilisait avec ses patients. Jung avait étudié plus particulièrement l'astrologie lors de son travail avec Pauli sur la synchronicité (Jung a également étudié les corrélations planétaires). S'inspirant des travaux de son père, la démarche de Mme Baumann-Jung est celle d'une «astrologie des profondeurs».

«Nous sommes intégrés à l'âme du monde et faisons partie de tout ce qui existe, comme tout ce qui existe fait partie de nous. Je crois qu'avant l'existence d'une vraie conscience, nous nous trouvions en accord avec le cosmos. Notre vie s'est formée sous les influences du Soleil, de la Lune et probablement aussi des planètes qui nous ont guidés et formés durant notre évolution.» Gret Baumann-Jung

L'astrologie peut non seulement nous éclairer sur le moi que nous connaissons, mais également sur celui que nous ne connaissons pas. Le thème natal, peut révéler des traits de personnalité dont nous n'avons pas encore pris conscience. Avec son aide, nous pouvons parvenir à une meilleure connaissance de soi ainsi qu'à une compréhension plus complète de notre vraie nature. Le thème natal permet, en effet, de définir la personnalité dans sa globalité (holistique), chaque planète, chaque point, a sa place dans la complétude et donne des indices pour identifier les multiples sous-personnalités qui composent chaque individu et pour comprendre comment les exprimer concrètement.

  • Le Soleil (le Yang masculin, l'Animus) est prépondérant surtout chez l'homme, il veut se différencier, pousse au développement de l'ego individuel, à l'épanouissement personnel, il est la volonté, c'est l'image qu'il projettera dans la personnalité. Ne pas confondre : le Soleil n'est pas vraiment le Soi; il est le symbole de la source d'énergie du Soi c'est à dire l'Esprit, mais le Soi est l'ensemble au complet du ciel de naissance dans sa globalité, le Soi est la complétude du thème.
  • La Lune (le Yin féminin, l'Anima) quant à elle, domine chez la femme, elle veut des contacts et des relations, vivre pleinement l'expérience du collectif, l'évaluer, la comprendre, elle symbolise nos besoins et encore plus les besoins affectifs. Elle révèle de quelle manière l'individu lie un contact instinctif avec la vie du monde, avec son ressenti intérieur, parfois inconscient jusqu'à l'irrationnel, comment il est attaché à son foyer, comment vit-il son quotidien, quel est son refuge...

Toutes les autres planètes interviendront tantôt pour renforcer l'Animus ou l'Anima, tantôt pour animer l'Ombre... Chacune pouvant initier ou participer aux différentes phases du processus d'individuation et servir plus ou moins de projection dans nos relations sociales. Lors du processus d'individuation, toutes les énergies inconscientes ont tendance à être libérées. Tout ce qui est en nous, en bien comme en mal, a tendance à être stimulé. Nous faisons surgir aussi bien notre Ombre que notre lumière. C'est un processus de métamorphose sans retour, une fois que la porte de l'inconscient est ouverte on ne peut qu'aller de l'avant, ce qui a été ne sera jamais plus comme avant. 

Commencer à analyser son Thème natal c'est commencer à s'engager sur la voie de l'individuation. Une fois l'analyse astrologique amorcée, tout ce que nous indique notre thème natal s'en trouve fortement accentué, nous découvrons des couches profondes de nous même, nous y rencontrons aussi la peur, nous devons exprimer de plus en plus et dans tous les domaines ce que nous sommes vraiment. Il ne faut jamais oublier ces considérations car s'engager sur ce chemin sans être prêt ou sans être conscient des processus en jeu peut mener au désastre intérieur psychologique ou à des échecs extérieurs dans sa vie. C'est un engagement envers soi-même, qui nécessite d'être prêt à tout bousculer, tout ce que l'on croit savoir, tout ce qui vient de l'extérieur de Soi, pour découvrir ce qui est réellement au centre de Soi, autrement dit Qui nous sommes vraiment.