La petite boîte à outils des reins

25/08/2021

Les reins sont mobiles, ils montent et descendent à chaque respiration avec les mouvements du diaphragme qui sépare poumons et cœur dans la cage thoracique et les intestins dans l'abdomen. Ils sont constitués d'environ 1 million de néphrons qui sont des unités fonctionnelles filtrant le sang et le débarrassant de ses toxines, de ses déchets et de sels minéraux excédentaires.

Ils filtrent le sang et en évacuent les déchets qu'ils filtrent sous forme d'urine vers la vessie. Ils veillent aux proportions d'eau et de sels minéraux qui composent le plasma sanguin, notamment le calcium, le phosphore, le potassium et le sodium. Ils maintiennent l'équilibre acido-basique du sang. Ils participent à la formation des globules rouge en fabriquant l'érythropoïétine (EPO), d'une grande importance pour éviter l'anémie lors d'insuffisance rénale. Ils synthétisent la vitamine D3, la carence en vitamine D représente 10% des personnes atteintes d'insuffisance rénale chronique.

En MTC, les reins sont la source de toutes les énergies (yin-yang) du corps. Ils gouvernent l'eau, la moelle, les os, les cheveux, la reproduction, la croissance et abritent les peurs anciennes et le courage d'agir. Ils sont en lien avec le 1er et le 2ème chakra.

Quand les reins sont malades, c'est un signe que l'organisme est en surcharge toxinique, il y a une trop forte quantité de cristaux solubles dans le sang. Ces cristaux sont des résidus de l'alimentation azotée (protéines d'origine animale surtout, consommation excessive de fruits à coque (noisettes, amandes, noix, olives ou légumineuses). Les reins reçoivent également les excédants d'acides aminés, en général stockés par le foie en prévision des répartitions cellulaires. S'il y en a trop par rapport aux besoins, le foie les renvoie aux reins qui les neutralisent avec de l'ammoniaque puis les expulsent sous forme d'urée dans la vessie. Mais les reins n'ont pas la capacité de traiter de grandes quantités d'ammoniaque, ils le renvoient au foie qui va finir par fatiguer à refiltrer ces acides, ce va-et-vient entre foie et reins va peu à peu altérer ces derniers, plus fragiles. Cette acidification surdosée, si permanente, pousse l'organisme à réagir en fournissant les minéraux nécessaires pour aider à les éliminer ou protéger les muqueuses. C'est dans les articulations et les os que notre organisme va les déloger car ils constituent des stocks rapidement disponibles. Ainsi des problèmes articulaires comme l'arthrite, l'arthrose ou les rhumatismes sont en majeur partie dus à une trop forte acidification que les reins ne suffisent plus à rejeter, et une déminéralisation du squelette en réaction de défense.

Les ennemis des reins sont :

  • les aliments carnés et végétaux riches en protéines
  • le sel de table (resaler ses plats)
  • l'alcool (déshydrate les tissus cellulaires des émonctoires)
  • le tabac (déshydrate et engendre des insuffisances rénales)
  • les médicaments (sulfamides - antimicrobiens de synthèse ou diurétiques)
  • le surmenage physique qui produit de l'acide lactique
  • la sédentarité (empêche une bonne vascularisation nécessaire au filtrage du sang par le foie et les reins. La transpiration est un 3ème rein.
  • le froid (les reins filtrent mieux aux alentours de 39 à 40°C)

Petite boîte à outils pour les maladies des reins 


  • Jeûne sec de 24h pour mettre au repos le rein fatigué. Suivant l'importance et l'ancienneté de la fatigue des reins et de la capacité à faire un jeûne sec : 1ère semaine 2 fois 24h - 2ème semaine 48h consécutives - 3ème semaine 36h consécutives - Restriction de l'eau pour soulager les reins.
  • Nettoyer le foie et le sang en réduisant les viandes, laitages, fruits à coques, légumineuses, aliments industriels) et en consommant des légumes crus et cuits non farineux ainsi que des fruits astringents. Cure de 9 jours (jeûne sec ou non).
  • On nettoie ensuite les reins avec un jeûne hydrique à l'eau distillée. Etant déminéralisée, cette eau permet de collecter plus efficacement les sels usés accumulés dans les reins. Cure de 2 ou 3 jours.
  • Bains hyperthermiques, le plus souvent possible, pour les « neuro-arthritiques » de 38°C à 40°C pendant 10 à 15 min.
  • Douches d'eau froide sur les jambes après gymnastique d'échauffement pour les « sanguino-pléthoriques »
  • Reprise de l'alimentation : 80% de végétaux, 20% de produits et sous-produits animaux

Fruits et légumes diurétiques

  • Ail des ours, Ananas, Artichaut, Asperge, Aubergine, Betterave rouge, Brocoli, Carotte, Cassis, Céleri, Chicorée sauvage, Chou de Bruxelles, Citron, Concombre, Cresson, Endive, Fenouil, Figue fraîche, Fraise, Framboise, Groseille, Kiwi, Myrtille, Navet, Nèfle, Oignon, Ortie, Papaye, Pastèque, Pêche, Poire, Poireau, Pomme, Prune, Radis, Raisin, Rutabaga.

Plantes médicinales 

  • Artichaut, Aubier de tilleul, Bouleau, Cassis, Maïs (stigmates), Orthosiphon, Pissenlit, Reine des prés, Verge d'or, Chiendent, Bruyère, Piloselle, Prêle, Oignon, Poireau, pédoncules de cerises et choux.

Lithothérapie 

  • Pyrite de fer : rein gauche 
  • Pierre de lune : rein droit

Le « Tambour céleste »Placer la paume des mains sur les oreilles de façon à les boucher totalement. Appuyer fermement. Les doigts doivent être dirigés vers la nuque. Placer les majeurs sur la zone occipitale (creux situé à la base du crâne). Superposer ensuite les index sur les majeurs et d'un petit mouvement sec, faites glisser l'index qui « claque » sur le crâne. Après quelques claquements de doigts, décoller les mains rapidement des oreilles en entrouvrant la bouche pour éviter de les boucher par surpression. A la manière d'un tambour, les bruits produits qui résonnent dans la tête renforcent l'énergie du Rein par stimulation. Cela procure aussi le calme de l'esprit, délivre de certaines peurs et de certaines fatigues et améliore parfois le sommeil.