Les cinq piliers de l'hygiène de vie

09/09/2019

On définit l'hygiénisme, ou hygiène vitale, par une hygiène de vie permettant de demeurer en bonne santé. L'hygiène de vie s'entend sur plusieurs plans, à la fois corporel, psychique, environnemental et social : l'alimentation, l'activité physique, le sommeil, la gestion du stress et l'exposition aux polluants.


L'alimentation et l'eau :

Redonnez un sens à son alimentation! La nourriture peut influencer notre état de santé. Hyppocrate, père de la médecine, prônait une alimentation saine, en ces termes : « Que ton alimentation soit ta première médecine ». En effet, nous mangeons tous les jours pour survivre, mais aussi pour rester en bonne santé si on se nourrit consciemment. Il s'agit d'apprendre à se nourrir pour être en bonne santé dans le respect du vivant. Quoi de plus naturel ! 


Les rythmes de vie accélérés de nos sociétés modernes incitent aujourd'hui à la consommation d'une nourriture rapide, réchauffée au micro-ondes, déjà préparée et prête à l'emploi. Graisses, sucres, adjuvants et colorants, pesticides, sont plus présents que jamais dans les alimentations et les pathologies se multiplient : obésités, diabètes, anorexies, boulimies, cancers, dépressions, maladies d'Alzheimer et Parkinson, troubles cardio-vasculaires, troubles gastriques...

Il n'est plus à démontrer que l'eau est vitale pour notre organisme composé lui-même d'environ 65% d'eau, elle est donc à prendre en compte dans notre alimentation. Là, il s'agira de comsommer l'eau la plus pure possible, ce qui n'est pas chose aisée de nos jours.


On conseille en général une alimentation variée, biologique et raisonnée, en limitant les produits industriels, les céréales, les sucres et les sels raffinés, les excitants, etc. Je vous invite à lire cet article qui donne des pistes alimentaires plus en détail : Les bases d'une alimentation saine


L'activité physique et l'oxygénation :

L'activité physique permet de vivre plus longtemps, et surtout en meilleure forme. Une pratique adaptée est nécessaire pour retrouver et garder la vitalité. Selon différentes études elle permet entre autres de : développer notre corps, muscles et os, lutter contre le surpoids, dormir mieux, diminuer le stress, réduire le risque de cancer, baisser la tension artérielle et diminuer le risque d'accident d'infarctus, préserver notre forme et notre capital santé, faciliter le travail de l'insuline et diminuer le risque de diabète, évacuer les toxines, oxygéner le cerveau, retarder l'apparition des maladies neuro-dégénératives, produire nos hormones, etc.


Le sport, ou plutôt le mouvement, est une base fondamentale de la santé. Il s'agit d'activer les émonctoires qui se chargent d'éliminer les toxines, de remuer les organes et d'activer les liquides du corps, de développer la respiration et également d'entrainer les articulations. L'important n'est pas de souffrir mais bien d'oxygéner le corps au quotidien pour ne pas créer de blocage. Il est conseillé de pratiquer des activités de mouvements respectueuses de soi, comme le yoga, le taï chi, l'aïkido, la danse ou de pratiquer la marche (au moins 30min par jour c'est un minimum vital) idéalement en nature, la course brève (marche, accélération, marche, etc...), le vélo, natation, ou autres sports, les possibilités sont très nombreuses.


Le sommeil réparateur :

Avoir un bon sommeil réparateur est aussi, voir plus important que notre alimentation. Il est donc primordial de ne pas le négliger et d'adopter les bons réflexes pour dormir correctement sans prendre de somnifères. Le sommeil est nécessaire à la maturation cérébrale, la récupération de l'organisme, la mémoire et l'apprentissage. Nous ne pouvons pas être en bonne santé et heureux si nous ne dormons pas suffisamment et sainement. 

Dormir suffisamment longtemps :

  • Les nouveau-nés de 0 à 3 mois : entre 14h et 17h.
  • Pour les nourrissons de 4 à 11 mois : entre 12h et 15h.
  • Les tout-petits de 1 à 2 ans : entre 11h et 14h.
  • Pour les enfants d'âge préscolaire de 3 à 5 ans : entre 10h et 13h.
  • Pour les enfants d'âge scolaire de 6 à 13 ans : entre 9h et 11h.
  • Pour les adolescents de 14 à 17 ans : entre 8h et 10h.
  • Pour un adulte de 18 à 65 ans : entre 7h et 9h.
  • A partir de 65 ans : entre 7h et 8h.


La quantité n'est pas le seul critère. La qualité du sommeil et surtout les facteurs qui l'influencent (qualité de la literie, température, bruit ambiant, luminosité, alimentation, médicaments, douleurs, etc...) jouent un rôle majeur sur votre état au réveil.

Chaque nuit, plusieurs cycles de sommeil se succèdent, alternant des phases de sommeil lent et profond avec celles de sommeil paradoxal léger. Lors du sommeil paradoxal le dormeur rêve et lors du sommeil profond l'organisme récupère.

Conseil : avoir un rythme régulier. Essayer le plus possible de se coucher à la même heure tous les jours, pour régler votre horloge interne et faire en sorte ne pas perturber votre cycle circadien.


La gestion du stress ou des émotions :

Le stress correspond aux réponses de notre organisme face aux pressions et contraintes de l'environnement. Ces réponses peuvent être physiques et/ou psychiques. Le stress n'est pas une émotion, mais un mécanisme qui mobilise l'organisme. Cela dit l'émotion est bien à la source de ce mécanisme. L'émotion se manifeste d'abord intérieurement et génère une réaction extérieure. Lorsque l'émotion est réprimée, quand elle ne se manifeste pas à l'extérieur dans son mouvement naturel, elle va continuer d'exister à l'intérieur de soi et engendrer du stress mais aussi des troubles divers ou encore des maladies.

Ce stress s'organise en 3 phases selon le Dr. Hans Séllye :

  • La phase d'alarme : qui permet une réaction physique, une action. Vécue elle permet de vivre sainement l'émotion, c'est un stress positif.
  • La phase de résistance : l'état d'alerte se prolonge, l'émotion ne s'exprime pas et des symptômes apparaissent. Le stress devient négatif.
  • La phase d'épuisement : la phase de résistance continue, le corps n'a plus d'énergie pour lutter et s'épuise progressivement. Cette phase est à éviter absolument. Les défenses immunitaires perdent du terrain, ce qui vous rend extrêmement sensible aux agressions extérieures.


Comprendre ses émotions est donc très important. Parfois elles peuvent être mal gérées, débordantes, ignorées, incomprises. Cela peut générer des problématiques personnelles et interpersonnelles diverses, dont le stress, l'anxiété, l'irritabilité, la déprime ou la dépression. Pour la gestion des émotions et du stress, certaines techniques peuvent être utilisées pour vous aider, depuis la compréhension et le travail sur soi, la respiration, la visualisation... à la cure d'élixirs floraux du Dr Bach ou l'utilisation de plantes sous forme de phytothérapie ou d'aromathérapie, ou encore la lithothérapie. Les soins énergétiques contribuent également à la mise en lumière nécessaire, pour s'apaiser et se détendre, mais sans travail personnel de connaissance de Soi, le soin énergétique ne résoudra rien à long terme.


L'élimination des divers polluants :

Nous sommes constamment en contact avec des matières polluantes qui se trouvent dans notre atmosphère. Avec la pollution de l'air que nous respirons, les substances chimiques dans l'eau que nous buvons et dans les aliments que nous consommons, notre état de santé peut être considérablement affaibli.

L'effet sur la santé peut être produit par une dose faible ou élevée, par une exposition unique ou répétée ; il peut être immédiat ou différé, réversible ou irréversible. Il dépend aussi de la cible biologique. Parmi les substances toxiques, celles aux propriétés cancérigènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction (CMR) sont les plus préoccupantes. Il en existe dans de nombreuses familles : métaux, composés organiques halogénés, phénols, phtalates, huiles minérales, hydrocarbures, substances complexes dérivées du pétrole, etc. L'exposition massive à ces agents toxiques devient un véritable danger public.

Transportés par la pollution de l'air, de la terre et de l'eau, les métaux lourds finissent par polluer le corps humain soit directement par contact ou indirectement par la chaîne alimentaire. Les institutions de veille sanitaire considèrent qu'il n'y a quasiment plus aucun endroit au monde qui ne soit pas concerné par cette problématique. Certaines de ces substances se trouvent également dans des produits qui sont en contact avec l'organisme. Comme les dents en argent posées par les dentistes qui contiennent en réalité 50% de mercure, un métal hautement toxique pour l'organisme. 


L'élimination de ces métaux toxiques du corps humain par des agents chélateurs appropriés devient un défi majeur pour la santé. Il est fort heureusement possible d'acquérir des réflexes simples afin de faire disparaître le plomb, le cadmium, l'arsenic ou le mercure de l'organisme sans avoir recours aux méthodes chimiques. Ce processus est appelé chélation naturelle des métaux lourds. L'utilisation de la phytothérapie et un régime alimentaire adapté permettent d'y contribuer de manière très efficace. 


En plus de cette pollution, les ondes wifi, la présence de ligne à haute tension, d'un réseau téléphonique trop dense dans certains endroits, inquiètent car de plus en plus de personnes développent une électro-hypersensibilité. Les mesures de protection sont de différents types et concernent notamment l'usage des appareils émettant des radiofréquences (téléphone portable, DECT, ordinateurs, etc.), l'habitat, l'exposition sur le lieu de travail et l'habillage. Le caractère pulsé des champs électromagnétiques est l'un des éléments déterminants de l'intolérance au plan biologique. Certains minéraux protègent des ondes électromagnétiques, comme la tourmaline noire ou la shungite (entre autres). Les orgonites également. Les orgonites sont des synergies de métaux, de cristaux liés par un élément organique comme du sucre, ou de la résine. C'est assez facile à réaliser soi-même avec un peu de matériel. Voici un lien vers une vidéo qui présente la recette de l'orgonite à base de sucre.


Principe de la cage de faraday
Principe de la cage de faraday

Pour aller plus loin, il existe des de nombreux matériaux pour se débarrasser des ondes électromagnétiques ou les bloquer. La plupart du temps, ces produits ont déjà été éprouvés par les hôpitaux, les militaires qui pour leur activité ont régulièrement besoin d'abri anti-onde de type « cage de faraday », et plus généralement tous les personnels exposés à ces champs électromagnétiques intenses au cours de leurs activités. Les peintures blindées et les tissus blindés sont des solutions extrêmement efficaces pour neutraliser les ondes électromagnétiques et agir comme isolant anti ondes, de manière bien plus efficace et saine qu'avec une protection anti ondes en aluminium. Il existe également des peintures anti-ondes, qui agissent sous forme d'écran de blindage, des voilages et tissus de protection des champs électromagnétiques hautes et basses fréquences, des films anti-ondes, des papiers peints anti-ondes, des toiles et tissus anti-ondes, des baldaquins anti-ondes, etc...


Derniers articles du blog-conseils

Le féminin est une polarité en chacun de nous, hommes et femmes confondus, au même titre que la polarité masculine. Aucune hiérarchie n'existe entre ces forces mêlées par l'alchimie intérieure. Simplement, certaines d'entre elles sont affublées de pensées, d'informations non encore digérées, constitutives d'inertie dans la non-intégration des...

Le lieu où l'on vit possède comme nous des fréquences vibratoires, il a donc une action positive, neutre ou négative sur le vivant (plantes, animaux et humains) et sur les objets inertes. Inversement, la fréquence vibratoire rayonnée par l'être humain aura également une influence sur le lieu qu'il occupe. Les vibrations que nous émettons ou celles...

Avec l'arrivée de l'automne et bientôt celle de l'hiver, notre corps est malmené : froid, vent, humidité, chute brutale des températures, etc. Notre immunité ne fait pas toujours le poids face aux attaques extérieures et aux vagues de virus, les maladies arrivent en fanfare : rhume, angine, bronchite,... Pour être en pleine santé, je vous...