Rituels de la pleine lune

20/09/2019

En tant que femmes, nous sommes plus impactées par les phases lunaires, tout simplement car nous sommes cycliques, que notre cycle dure plus ou moins 28 jours tout comme le cycle lunaire. Parfois même, nous suivons parfaitement son cycle, en parfaite symbiose. D'ailleurs nous appelons les cycles féminins, les lunes. 

Ce qui caractérise cette phase de la pleine lune, c'est l'illumination, la mise en lumière. C'est le moment de la récolte, un symbole de fécondité. Ce moment représente aussi l'union du féminin et du masculin sacré. La mise en harmonie de ces deux essences en soi. La pleine lune est propice à beaucoup de rituels et de célébrations, on peut recharger ses pierres, travailler sur certains aspects de soi, honorer l'énergie sacrée de la déesse en soi, faire certains rituels de l'abondance. La phase de la pleine lune met en lumière ce qui doit l'être, le bon et le beau, mais aussi le moins beau, c'est le temps des bilans.

Le temps de la récolte et des bilans :

Directement reliée à nos émotions, la Lune, lorsqu'elle est pleine, peut nous impacter très profondément. Lors de la pleine lune, il est donc très normal de ressentir plus d'anxiété, de gros chamboulements émotionnels. Mais c'est aussi le moment de faire le point sur les intentions posées lors de la nouvelle Lune. Se sont-elles matérialisées? Sont elles entrain de l'être? C'est le moment de regarder ce qu'il en est, et de voir si vos efforts ont porté leurs fruits ou s'il faut changer quelque chose, etc... Ce travail d'introspection est essentiel pour comprendre nos mécanismes. Tout part de soi, chacune est créatrice de sa propre réalité.

Ce travail avec la lune est très intéressant, si vous êtes dans une démarche de connaissance de soi, d'alignement, de guérison du féminin ou d'évolution intérieure. La lune apporte la connaissance de soi, de ses phases intérieures et de ses propres lunes. C'est regarder en soi, reconnaitre et suivre ses propres rythmes intérieurs, car si vous écoutez votre corps, vous saurez reconnaitre quand agir, et quand poser une réflexion.

Ritualiser son cheminement personnel pour l'ancrer en soi :

Un rituel n'a de force que l'intention que l'on y place. Un objet peut renforcer un rituel, cependant ce n'est pas celui-ci qui agira, tout vient de soi, donc c'est de votre intention que tout rituel se réalisera. Créer et réaliser un rituel, c'est s'aligner à soi-même et à l'univers afin de manifester son intention dans sa réalité. La magie se réalise dans l'action de chaque jour, en cheminant intérieurement et extérieurement vers ce que vous voulez. Réaliser un rituel sans actions de votre part, sera inutile. N'oubliez pas que les meilleurs rituels sont ceux que vous créez. Créer son rituel, c'est faire preuve d'imagination, de créativité, c'est suivre son intuition.

Pour mettre en place un rituel, il faut définir un espace qui deviendra sacré durant ce moment si particulier. Ce qui est important dans un rituel, c'est l'intention que vous y placez, non les objets en eux-mêmes. Cela dit vous pouvez aménager cet espace avec une bougie, des pierres, de la musique, de l'encens etc...tout ce qui aura du sens pour vous. Cela peut aussi être un moment, une pause que vous vous consacrez sans avoir de lieu particulier. Le but étant de vous sentir bien dans ce moment et l'énergie que vous allez y mettre.

Faites quelques minutes de méditation, de recueillement intérieur. Dans votre cahier de « cheminement intérieur », notez comment vous vous sentez, ici et maintenant, et les émotions ressenties qui vous traversent. Si vous ne vous sentez pas alignée, recentrez-vous. Demandez vous : Quelles sont vos récoltes actuelles ? (selon le/les thème(s) que vous jugez important(s) pour vous en ce moment : relations, famille, travail, finances, enfants, santé, bien-être ...) : Est-ce satisfaisant ? Avez-vous les résultats voulus ? Faites ensuite le bilan de ces 15 derniers jours...en termes de ressentis, de croyances entretenues, d'actions posées. Etaient-elles en adéquation avec les graines que vous avez plantées (ce que vous voulez au fond de vous). Notez dans votre cahier ce que vous voulez VRAIMENT, en veillant à rester alignée avec vous-même ?

La pleine lune mettra en lumière, vous montrera dans votre réalité ce qui s'est manifesté ou non. Ce que vous avez concrétisé ou non, ou les avancées dans vos projets, les signes qui montrent si vous êtes sur la bonne voie dans leur évolution... C'est le moment idéal pour les bilans, et donc ajuster ce qui doit l'être, ce sera le travail d'introspection de la phase suivante. Si vous n'avez pas suffisamment de recul face à vos schémas, limitations, résistances, etc...posez l'intention que la vie vous montre clairement les signes dont vous avez besoin. Univers, la vie...répond toujours à nos demandes. Posez l'intention de vous aligner à votre objectif. Demandez à l'univers de vous aider dans ce que vous voulez. Revenez systématiquement à vos ressentis intérieurs pour ajuster votre alignement et vos vibrations qui sont les garants de votre réussite (ou de leur non-réalisation si vous n'êtes pas alignée!). Suivez les signes extérieurs et les synchronicités pour vous guider!

La phase qui suit, la phase de décroissance lunaire après la pleine lune, sera propice au recueillement, à la guérison de ce qui doit l'être, à l'introspection, à la transformation de ce qui se déroule en soi, des blocages éventuels, des résistances (conscientes ou inconscientes) que vous entretenez,... Pour pouvoir planter les graines à la nouvelle lune qui viendra ensuite et créer votre univers intérieur pour le manifester concrètement.

La vie est une succession de cycles. La pleine lune est celle des bilans, de la mise en lumière.

La liste de gratitude :

Cette phase de la pleine lune est un moment parfait pour créer une liste de gratitude, afin d'exprimer tout ce pourquoi vous êtes reconnaissante. Cela peut aller de : « j'ai de la gratitude pour le délicieux gâteau au chocolat que j'ai mangé ce matin » à « j'ai de la gratitude envers la vie, car j'ai la chance d'être entourée par des êtres incroyablement bons. » Plus qu'écrire, il faut surtout résonner avec ce que vous écrivez, ressentir! Innstallez vous confortablement, respirez profondément et écrivez ce que vous ressentez en votre fort intérieur. Le travail d'écriture permet de matérialiser les pensées, alors vous imaginez lorsque vous ressentez ce que vous écrivez!

La lettre de pardon :

La pleine lune peut être un moment difficile, il peut arriver que l'on s'en veuille, que l'on culpabilise etc...parce que nous n'avons pas avancé, parce que nous avons échoué etc... La lettre de pardon, peut alors venir vous libérer de ce poids. Cette lettre peut s'adresser à soi-même, ou à une autre personne. Sachez que c'est la personne qui pardonne qui se libère et non la personne qui est pardonnée. Cette dernière devra se pardonner à elle-même pour retrouver sa liberté. Cette lettre fonctionne en 3 étapes. Adressez cette lettre à la personne concernée (vous-même si c'est le cas), puis expliquer la situation telle que vous la voyez et expliquez ce que vous ressentez. Lâchez-vous, dites tout ce que vous avez sur le coeur. Ensuite prenez un peu de recul, demandez vous ce qui a poussé cette personne à agir ainsi, ou vous a poussé à agir ainsi. Qu'est ce qui à fait que ça a pu se passer ainsi? Qu'est ce qui a manqué, qu'est que cette personne aurait du savoir ou comprendre (idem pour soi)? Bref, en faisant cela vous allez vous placer dans le coeur et c'est grâce à cette énergie d'amour absolu contenue en chacun de nous que nous trouvons spontanément la faculté de pardonner.

Pour en savoir plus sur la lettre de pardon, cliquez ici.

Les petits bonshommes allumettes :

Cette technique ludique et extrêmement simple à appliquer permet de se libérer des émotions désagréables en coupant les liens d'attachements toxiques : il s'agit de la technique des petits bonhommes allumettes. Elle peut être utilisée par tout le monde et peut donner des résultats étonnants en terme de maîtrise de soi et d'apaisement.

La méthode des bonhommes allumettes a été mise au point par le thérapeute canadien québecois Jacques Martel. Elle consiste à couper les liens d'attachements que nous avons établi avec des personnes ou des situations. Les émotions désagréables générées par ces liens nous empêchent de prendre du recul et de disposer de la sérénité nécessaire pour aborder ces personnes ou ces situations.

Vous avez besoin d'une feuille blanche, d'un stylo et d'une paire de ciseaux. La majeure partie du travail est faite par votre subconscient puisqu'elle est symbolique. Laissez donc travailler votre cerveau et vos émotions... Vous devez en premier vous dessiner vous, dessiner ensuite l'autre (personne ou situation), symboliser les attachements qui vous lient (7 niveaux) puis couper ces attachements.

Pour en savoir plus sur les petits bonhommes allumettes, cliquez ici.



Derniers articles du blog-conseils

Faciles à trouver, un peu moins à cueillir du fait du caractère épineux de l'arbuste, les cynorrhodons, pseudo-fruits ou faux-fruits de l'églantier du genre Rosa canina sont de petites bombes de vitamines. Peu de cadeaux de la nature se révèlent aussi riches de possibilités culinaires et de bienfaits pour la santé...

Le féminin est une polarité en chacun de nous, hommes et femmes confondus, au même titre que la polarité masculine. Aucune hiérarchie n'existe entre ces forces mêlées par l'alchimie intérieure. Simplement, certaines d'entre elles sont affublées de pensées, d'informations non encore digérées, constitutives d'inertie dans la non-intégration des...

Le lieu où l'on vit possède comme nous des fréquences vibratoires, il a donc une action positive, neutre ou négative sur le vivant (plantes, animaux et humains) et sur les objets inertes. Inversement, la fréquence vibratoire rayonnée par l'être humain aura une influence sur le lieu qu'il occupe. Les vibrations que nous émettons ou celles émises par...